Delirium, Livre 2

Publié le par Stéphanie

  http://img.livraddict.com/covers/67/67663/couv38933857.jpg

Auteur: Lauren Oliver

Titre: "Delirium, Livre 2"

375 pages

 

Quatrième de couverture

"Lena a découvert avec Alex ce sentiment interdit qu'est l'amour. Ensemble ils se sont enfuis, déterminés à gagner la Nature pour vivre leur passion. Mais seule Lena est parvenue à franchir la frontière. Sans savoir si Alex est encore vivant.

Aujourd'hui, Lena a rejoint la résistance. Elle se voit confier une mission qui pourrait bien lui coûter la vie. Quand une nouvelle rencontre remet en question ses principes. Se battre pour avoir le droit d'aimer: cela a-t-il vraiment un sens?"

 

Mon avis

Je suis EN-CHAN-TEE!

C'est avec beaucoup d'appréhension que j'ai entamé la lecture de Delirium, Livre 2, ne sachant trop à quoi m'attendre. J'avais en effet l'impression que l'idée de base avait été exploitée jusqu'au bout dans le premier tome, Lena ayant pris sa décision et agi en conséquence.

Mais non! Lauren Oliver est parvenue à nous fournir une suite... une suite logique, qui s'intègre parfaitement dans le récit puisque tous les événements, même en l'absence d'Alex, continuent à se dérouler avec, en trame de fond, son histoire d'amour avortée avec Lena... Lena qui ne veut pas le croire mort, bien qu'elle l'ait vu tomber... puis, résignée, Lena qui veut mourir, dans un premier temps, puis le venger, dans un second temps.

Pour cela, elle ne se contente pas de vivoter dans la Nature. Non, elle intègre la résistance!

Et c'est alors avec délectation que j'ai suivi les péripéties (on ne peut plus parler de simples "aventures" à ce stade) de Lena. J'ai adoré la voir grandir, s'affranchir, s'endurcir et, surtout, tellement mûrir!

Tout cela, au milieu d'une foule de nouveaux personnages et quelques références nostalgiques - parfois émouvantes - à ceux que Lena a dû quitter, sans doute pour toujours.

Comme pour le premier volet, il m'a fallu un petit temps d'adaptation.

Je vois deux raisons à cela: premièrement, le fait que l'auteur nous plonge directement dans la nouvelle vie de Lena puis seulement nous en explique les circonstances, deuxièmement, le passage, de chapitre en chapitre, de la vie "d'avant" à la vie "de maintenant".

Et en même temps, après les deux ou trois premiers chapitres, ces bonds dans le temps ne sont plus dérangeants du tout!

Cela donne même un certain suspense et du piment à l'histoire puisque,  avant de connaître la suite du passage que vous quittez, il vous faut replonger dans l'autre époque (pour laquelle, d'ailleurs,  vous aviez ressenti la même frustration quelques minutes auparavant... ^^).

Vraiment, quel plaisir...

Même à la fin, alors que j'avais senti venir l'un ou l'autre événement, je n'ai pas pu m'empêcher de tourner les pages, encore et encore (j'ai fini le roman à 1 h 00 du matin, bien évidemment...)!

Cette saga a vraiment un côté très addictif! Si je n'avais pas eu une vie à vivre à côté de la lecture (^^), je crois que j'aurais dévoré les 375 pages d'une seule traite! 

Et, vu ce que le lecteur a pu découvrir dans ce second tome, j'ai vraiment, vraiment (!) hâte de pouvoir lire la suite!

Une fois encore et en deux mots: JE RECOMMANDE!

 

Extraits:

"Le chagrin est une noyade, un ensevelissement. Je m'enfonce dans une eau couleur de terre retournée. Chaque respiration m'étouffe. Il n'y a ni rebord ni paroi où planter les ongles. Rien d'autre à faire que lâcher prise.

Lâcher prise. S'abandonner au poids qui pèse sur tout mon corps et me comprime les poumons. Se laisser aller vers le fond. Il n'y a pas d'autre destination. Il n'y a que le goût du métal, l'écho du passé et des jours qui ressemblent aux ténèbres"

"J'ai lu un jour un article sur une sorte de champignon qui se développe dans les arbres. Il s'infiltre par le système d'alimentation en eau et en nutriments, s'attaquant aux racines puis remontant par les vaisseaux jusqu'aux branches. Bientôt, ce champignon devient la seule source d'eau, de vitamines et de tout ce dont l'arbre a besoin pour survivre. En même temps, il ronge lentement l'arbre de l'intérieur et provoque, minute après minute, son pourrissement.

La haine est ainsi. Elle vous nourrit tout en vous corrompant.

C'est un sentiment dur, profond et anguleux, qui fait le blocus sur le reste. Un sentiment total qui s'empare de votre être entier.

La  haine est une tour vertigineuse. Dans la Nature, je bâtis progressivement la mienne et entame son ascension

 

 

Publié dans Fiches de lecture

Commenter cet article

Luna 08/06/2012 10:00


J'ai préféré ce deuxième tome au premier : plus d'action, moins de déjà-vu... Cela dit, je trouve que l'histoire reste très prévisible, mais bon... C'est une lecture très agréable !