Pars vite et reviens tard

Publié le par Stéphanie

  http://img.livraddict.com/covers/53/53412/couv36991105.jpg

Auteur: Fred Vargas

Titre: "Pars vite et reviens tard"

347 pages

 

Quatrième de couverture:  

"Des signes étranges, tracés à la peinture noire sur des portes d'appartements, dans des immeubles situés d'un bout à l'autre de Paris.  A première vue, on pourrait croire à l'oeuvre d'un tagueur. Le commissaire Adamsberg, lui, y décèle une menace sourde, un relent maléfique.

De son côté, Joss Le Guern, le Crieur de la place Edgar-Quinet, se demande qui glisse dans sa boîte à messages d'incompréhensibles annonces?

Certains textes sont en latin, d'autres semblent copiés dans des ouvrages vieux de plusieurs siècles. Mais tous prédisent le retour d'un fléau venu du fond des âges...

 

Mon avis:  

Je n'avais jamais lu de roman de Fred Vargas auparavant et, je ne sais pour quelle raison, "Pars vite et reviens tard" ne se décidait pas à sortir de ma PAL (Pile A Lire). Il faut dire que j'avais, ces derniers temps, un peu laissé de côté les polars.

Du coup, lorsque j'ai reçu une invitation à participer à une LC (lecture commune) avec d'autres membres de la Communauté Livraddict, je me suis dit "Pourquoi pas? Comme ça, je finirai par le lire". Mais, je ne sais toujours pas pourquoi, la date-butoir approchait et je freinais encore des deux pieds pour le commencer! Peut-être est-ce dû au fait que je sortais d'une autre LC et de deux partenariats successifs avec des maisons d'édition et que j'avais envie de pouvoir un peu relire sans "contrainte", sans délai à respecter; , relire ce dont j'avais envie, quand j'en avais envie...

Bref! Tout ça pour dire que c'est un peu "à contre-coeur" que j'ai entamé "Pars vite et reviens tard".

Et bien, quelle erreur! Au final, je suis enchantée de l'avoir lu! Au bout d'une demi-page, j'étais entrée dans l'histoire et je savais que j'allais l'apprécier!

J'ai adoré le style d'écriture de Fred Vargas. Son histoire est racontée de manière fluide et rythmée. Elle relate, décrit, explique... tout ça sans jamais alourdir son récit.

Si ses autres romans sont aussi bien pensés, je pense pouvoir affirmer que Fred Vargas fait partie des maîtres du roman policier! L'enquête est bien ficelée et le dénouement absolument pas prévisible. J'admire vraiment la manière dont l'auteur a assemblé son puzzle, pièce par pièce, au fil des chapitres!

Fred Vargas est chercheur en histoire et archéologie et ça se ressent dans "Pars vite et reviens tard". On sent qu'elle connaît son sujet et elle parvient à le rendre d'une manière tout à fait captivante. J'ai appris des tas de choses sans même m'en rendre compte. C'est agréable de se dire qu'on s'est cultivé tout en se délassant...

Les personnages sont tous attachants et c'est avec plaisir que j'apprends pouvoir les retrouver dans d'autres romans. L'auteur relate le point de vue de différents intervenants, ce qui permet d'en apprendre plus sur leur point de vue, leur caractère, leur passé, leurs sentiments... Aucun d'entre eux n'est parfait mais chacun est indispensable car il influence le cours des événements.

Une petite parenthèse enfin en ce qui me concerne: j'ai littéralement adoré le chapitre 28 et l'échange entre Camille et Danglard sur la création par Dieu du Commissaire Adamsberg (petit extrait ci-dessous).

En conclusion, je sors vraiment de cette lecture avec une impression plus que positive. Comme je le disais plus haut, j'avais un peu délaissé le genre policier ces derniers temps. Fred Vargas m'a rendu l'envie de m'y replonger... J'ai découvert non seulement un roman qui m'a passionnée mais également un auteur dont je lirai assurément d'autres ouvrages, autres ouvrages que j'espère écrits dans le même esprit "policier historique"...

 

Extraits:

"Il s'assit lourdement à sa table devant son bol, son pain et son saucisson, examinant avec hostilité les quinze mètres carrés dans lesquels il logeait, les murs fissurés, le matelas posé au sol, les toilettes sur le palier. Bien sûr qu'avec ses neuf mille francs, il aurait pu s'offrir un peu mieux, mais près de la moitié partait chaque mois (...) chez sa mère. On ne peut pas se sentir au chaud si on sait que sa mère a froid, c'est comme ça la vie, aussi simple et compliqué que ça"

"- Tu sais, Camille, le jour  où Dieu créa Adamsberg, Il avait passé une fort mauvaise nuit.

- Ah non, dit Camille en levant les yeux, je ne savais pas.

- Si. Et non seulement Il avait mal dormi, mais il se trouvait à court de matériel. Si bien que, comme un étourdi, Il alla frapper chez son Collègue pour lui emprunter quelque attirail.

- Tu veux dire...  le Collègue d'en bas?

- Evidemment. Ce dernier se jeta sur l'aubaine et s'empressa de lui procurer quelques fournitures. Et Dieu, hébété par sa nuit blanche, mélangea le tout inconsidérément. De cette pâte, Il tira Adamsberg. Ce fut un jour vraiment pas ordinaire.

- Je n'étais pas au courant.

- Ca traîne dans tous les bons livres, dit Danglard en souriant.

- Et alors, que donna Dieu à Jean-Baptiste?

- Il lui donna l'intuition, la douceur, la beauté et la souplesse.

- Et que donna Diable?

- L'indifférence, la douceur, la beauté et la souplesse.

- Merde.

- Comme tu dis. Mais on ne sut jamais en quelles proportions Dieu l'étourdi confectionna sa mixture. Cela reste un des grands mystères théologiques d'aujourd'hui"

 

 

 

Cette lecture était une lecture commune réalisée avec d'autres membres de Livraddict 

à l'initiative de SophieLJ que je remercie.

Tous leurs avis:

SophieLJ

Gentiane

sevmarguerite

Kactusss

Awira

 

Publié dans Fiches de lecture

Commenter cet article

philippe 17/01/2013 20:28


L'un des premiers Fred Vagas que j'ai lu et qui m'a fait aimé cet auteur et Adamsberg le personnage principal !


A dévorer :)

Awira 12/09/2011 19:58



Je suis un peu comme toi, j'aime beaucoup le fait de découvrir quelque chose dans ce roman. Le sujet de la peste ne m'intéressait pas particulièrement, mais quand on lit ce roman, on a
l'impression d'apprendre, et pas seulement de se distraire.


En tout cas, si tu as l'occasion de lire d'autres livres de Fred Vargas, tu verras qu'on y retrouve certains personnages (le commissaire, les "4 évangélistes" entre autres)



Stéphanie 17/09/2011 12:27



J'en aurai plus que certainement l'occasion: j'en ai bien l'intention! ;) J'en possède déjà un mais je voudrais les reprendre dans l'ordre, justement parce que certains personnages se retrouvent
dans tous les romans et que je voudrais pouvoir suivre leur évolution.



SophieLJ 31/08/2011 21:34



J'aime bien la citation que tu as choisi. Elle a retenue mon attention à la lecture.



Kactusss 30/08/2011 18:56



Comme tous les autres lecteurs c'est une première lecture de Fred Vargas pour toi. Nous sommes nombreux à découvrir cet auteur et à l'apprécier. Une très bonne lecture commune !



Stéphanie 31/08/2011 11:21



Effectivement! Une belle découverte... :)



sevmarguerite 30/08/2011 18:33



Ah, tiens moi aussi cela faisait un moment qu'il était dans ma PAL!!


J'ai eu un début difficile car les 100 premières pages, je les ai trouvé ennuyante mais l'auteure mettait tout en place!!


Cela étant, je n'es pas été deçu du final!



Stéphanie 31/08/2011 11:20



C'est drôle... Moi, à la 2e page, j'étais déjà plongée dans l'histoire! :) Et j'y suis restée jusqu'à la dernière ligne!