La Fille qui ne croyait pas aux Miracles

Publié le par Stéphanie

     http://www.livraddict.com/covers/70/70425/couv68951029.jpg

Auteur: Wendy Wunder

Titre: "La Fille qui ne croyait pas aux Miracles"

376 pages

 

Quatrième de couverture

"Cam ne croit pas aux miracles. Ni au paradis, ni en Dieu.

Mais pas à la magie non plus. 

Elle sait qu'elle est malade. Condamnée. Fin du débat.

Elle établit alors la liste des choses qu'elle veut faire avant de mourir:

   * Perdre ma virginité pendant une fête de lycéens bien arrosée.

   * Me faire briser le coeur par un sale type.

   * Me morfondre misérablement, pleurer, bouder et dormir durant un samedi entier.

   * Faire tomber une vache qui dort debout.

   * Détruire les rêves de ma petite soeur.

   * Commettre des vols à l'étalage minables.

Il paraît que le simple fait d'avoir écrit ces voeux les déclenchera. Seulement Cam n'est pas du genre à attendre que le destin se décide. Elle préfère le bousculer et se débrouiller toute seule pour les réaliser.

En aura-t-elle le temps?"

 

Mon avis

Avant tout, je tiens à remercier Livraddict et les Editions Hachette pour m'avoir permis de participer à ce septième partenariat, le premier avec cette maison d'édition.

Cette lecture a été pour moi un vrai coup de coeur!

Sur la forme,  tout d'abord,  comme toute la collection BlackMoon apparemment (de ce que j'ai pu en découvrir jusqu'ici tout du moins), La Fille qui ne croyait pas aux Miracles est un roman très agréable à lire. Le texte est clair, aéré et bien lisible. Qui plus est, la couverture est très jolie.

Sur le fond, ensuite, j'ai vraiment adoré ce livre!

L'histoire m'a profondément touchée.

Wendy Wunder est parvenue, je trouve, à transmettre une magnifique leçon de vie et d'espoir, malgré le sujet très difficile abordé.

Ce n'était en effet pas gagné...

Cam a 17 ans. Elle souffre depuis plusieurs années d'un cancer qui la ronge à tel point que son médecin lui annonce, dès le début du roman, qu'il ne peut plus rien pour elle... Cam est donc devenue - on le serait pour moins! - une jeune fille détachée, amère et qui ne croit plus en rien.

Pourtant sa mère et sa petite soeur veulent croire aux miracles et, dans une dernière tentative désespérée de la sauver, décident de l'emmener à Promise, ville où auraient lieu toutes sortes de miracles.

Et, petit à petit, Cam va comprendre que, même s'il ne lui reste pas beaucoup de temps à vivre, elle doit profiter du peu qui lui est laissé.

C'est assez difficile de commenter ce roman sans en dévoiler trop...

Le style d'écriture de l'auteur m'a paru - bizarrement pour ce genre de littérature! - très frais, très simple. J'ai lu que certains lui reprochaient de survoler certains aspects. Je pense personnellement que c'est volontaire et fait dans le but de laisser le lecteur, un peu comme l'héroïne principale, dans ce vague espoir flou qui flotte en permanence au-dessus du roman. Et, pour moi, cela a fonctionné: je me suis sentie évoluer avec les personnages ("Je n'y crois pas", "J'y crois", "Je n'y crois plus", "Peut-être que finalement...").

J'ai beaucoup apprécié le personnage de Cam et la relation étrange qui la lie avec sa mère. Au début, celle-ci est présentée comme une mère excentrique, un peu démissionnaire. Puis, petit à petit, on s'aperçoit qu'en fait, c'est juste une maman maladroite et un peu perdue face à la maladie.

Je pense que c'est là toute la force de Wendy Wunder: donner aux choses complexes et profondes un aspect léger, chargé de sous-entendus. Un peu comme cet étrange flamant rose qui revient tout le long de l'histoire...

Mon avis est donc très positif.

J'ai aimé à peu près tout dans ce roman: le style, l'histoire, le contexte, les personnages... mais aussi et surtout la formidable leçon de vie, d'espoir et de courage qui s'en dégage. C'est vraiment un livre qui m'a positivement bouleversée.

Je ne regrette rien! J'ai vraiment adoré cette histoire que j'ai dévorée en à peine quelques heures...

En conclusion, je crois que vous l'aurez compris, je RE-COM-MAN-DE! Mais je vous recommande aussi de préparer la boîte de mouchoirs...

 

Extraits:

"Elle (...) prit conscience qu'elle allait passer le reste de sa brève existence à désangoisser ceux qui avaient peur de la perdre"

"En toile de fond, on pouvait distinguer des perfusions et leurs bras étaient criblés de points bleus, mais elles souriaient. Chauves, elles ressemblaient presque à des soeurs"

 

Publié dans Fiches de lecture

Commenter cet article