Delirium

Publié le par Stéphanie

  http://img.livraddict.com/covers/33/33955/couv24675838.jpg

Auteur: Lauren Oliver

Titre: "Delirium"

452 pages

 

Quatrième de couverture:  

"Et si rien n'était plus dangereux que l'amour?

 Plus que quatre-vingt-quinze jours, et je serai enfin protégée de l'amor deliria nervosa. Après le Protocole, je serai heureuse et en sécurité. Pour toujours. C'est ce que tout le monde me dit. Et je l'ai toujours cru. Jusqu'à aujourd'hui.

Car aujourd'hui, tout a changé.

Si l'amour conduit à la folie, alors je veux perdre la raison.

Si l'amour est une maladie, alors je veux être contaminée.

Si l'amour est la vérité, alors je préfère une seule seconde de cette vie qu'une éternité de mensonges"

 

Mon avis:  

Waouw!  Voilà une dystopie plutôt marquante... A deux (minuscules) doigts du coup de coeur!

Delirium m'a profondément touchée!

Alors que nous vivons dans un monde où certaines personnes, par peur de souffrir, se protègent de l'amour. Magdalena, dite Lena, elle, vit dans un monde où le Gouvernement interdit tout sentiment, considérant l'amour - l'amor deliria nervosa - comme une maladie mortelle.

Pour arriver à ses fins, le Gouvernement a instauré des règles drastiques: les filles et les garçons sont éduqués séparément, sans contact ou presque, jusqu'au jour de leurs 18 ans. A ce moment, ils subissent le Protocole, une opération du cerveau censée faire disparaître chez eux toute émotion, tout sentiment d'amour ou de haine... à un point tel que les meilleurs amis se détournent l'un de l'autre et que les parents n'éprouvent plus pour leurs enfants qu'un vague intérêt!

Et si, par malheur et malgré toutes les précautions prises (couvre-feu, écoutes téléphoniques, raids...), un couple parvient à se former, l'opération est pratiquée sur-le-champ, avec les risques que comporte une intervention sur un cerveau pas encore complètement formé...

Les récalcitrants sont enfermés, voire exécutés sommairement!

En ce qui me concerne, les débuts furent un peu difficiles! Il m'a fallu lire quelques pages avant de m'habituer au style de l'auteur que je trouvais relativement lourd. Et, allez savoir pourquoi, le fait que le récit soit raconté au présent m'a perturbée: mes yeux lisaient au présent mais mon cerveau s'obstinait à lire au passé! Ce qui m'a valu à plusieurs reprises de relire quelques passages...

Mais qu'à cela ne tienne! Un peu à la manière des Ames vagabondes de Stephenie Meyer, une fois que tout a été mis en place et que j'ai commencé à entrevoir, lentement mais sûrement, où Lauren Oliver voulait me mener, j'ai accroché complètement à l'histoire pour ne plus la lâcher!

Le lecteur vit les événements à travers les yeux de Lena.

Je n'ai eu aucun mal à m'identifier à cette jeune femme, brune, ni grande, ni petite, ni mince, ni grosse, ni spécialement jolie, ni spécialement laide. Et j'aime beaucoup ça, moi, pouvoir m'identifier au personnage! Même si je dois avouer que le monde dans lequel elle évolue fait très, très peur...

Lena doit subir son Protocole dans 3 mois. Le lavage de cerveau pratiqué dans la société est tel que Lena a une peur bleue d'être "infectée par l'amour" et attend son opération avec impatience... Jusqu'à ce qu'elle rencontre Alex et prenne peu à peu conscience de tout ce qu'elle pourrait perdre à jamais après l'intervention.

Certains personnages sont aussi attachants que les autres ne sont rebutants.

Je suis certaine que vous apprécierez Lena qui, malgré (peut-être grâce à) son lourd passé, se révèle forte... Alex, mystérieux et ténébreux... Hana, la fidèle amie... L'adorable Gracie qui vous surprendra...

Je sais également que vous haïrez les Invulnérables qui obéissent au doigt et à l'oeil (même si, personnellement, ils m'inspirent plus de pitié que de haine) ou les Régulateurs pour leur cruauté sans pareille!

Le récit est tour à tour haletant et poignant.  Rien ne se passe comme on pense que cela va se passer... et rien ne se passe comme on voudrait que cela se passe! Plusieurs rebondissements font que le lecteur ne peut pas reposer le livre avant d'avoir lu le chapitre suivant.

Et, personnellement, la fin m'a littéralement coupé le souffle! Je suis sortie de cette histoire vraiment bouleversée...

En deux mots: JE RECOMMANDE!

 

Extraits:

"Ces groupes, composés de volontaires et d'employés du Gouvernement, parcourent les rues chaque nuit, à la recherche de Vulnérables ne respectant pas le couvre-feu, et en profitent pour vérifier, par les fenêtres des maisons aux rideaux ouverts, que les habitants ne se livrent pas à des activités illicites, à l'instar de deux Vulnérables se touchant, voire de deux Invulnérables s'adonnant à des "actes pouvant trahir une récidive du deliria après le Protocole" (étreintes et baisers trop empressés, par exemple)

"Nous sommes dans une cage, la Frontière en marque les limites.

Une onde de choc me traverse. Au cours des dix-sept années et onze mois que j'ai passés sur Terre, je n'ai jamais envisagé les choses de cette façon. J'ai été conditionnée pour penser que les frontières nous protégeaient, et je n'ai jamais songé qu'elles nous enfermaient, aussi"

 

Publié dans Fiches de lecture

Commenter cet article

Cajou 19/09/2011 22:00



J'adore ton billet enthousiaste ! A deux doigts du coup de coeur, ça donne enviiiiiiiiiiiiie de le lire. C'est décidée, je l'achète ! Na ! J'ai assez résisté, je n'en peux plus !


Merci pour ton billet (pas pour ma PAL =D)


Cajou



Stéphanie 20/09/2011 10:29



J'espère que tu apprécieras autant que moi... Histoire que ton portefeuille ne m'en veuille pas trop! =)